VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

La confusion règne dans le monde de l’assurance condo. Assureurs, experts en sinistres et courtiers d’assurance s’obstinent sur l’interprétation du projet de loi 141 adopté en juin dernier.

Les premiers articles de cette loi sont entrés en vigueur juste avant Noël. Mais l’industrie ne s’entend pas sur leur portée exacte. Et devinez qui fait les frais de cette pagaille ? Eh oui, les copropriétaires qui ne comprennent absolument rien à ce charabia juridique.

« Il y a encore du flou artistique sur l’interprétation et la mise en application de la loi », constate Lisane Blanchard, porte-parole de la Chambre de l’assurance de dommages (CHAD), qui veille à la protection du public.

« Il y a un sérieux problème de compréhension du nouveau cadre législatif », confirme Yves Joli-Coeur, avocat spécialisé en droit immobilier et secrétaire général du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ). Il a d’ailleurs écrit une lettre au ministère des Finances pour se plaindre des zones grises de la loi.

Il faudrait que Québec éclaircisse tout cela au plus vite, car des assurés se retrouvent actuellement le bec dans l’eau. Certains assureurs – mais pas tous – refusent carrément de les indemniser.

(suite…)

«Les assureurs serrent la vis aux copropriétés », titrait un article du Condoliaison publié à l’automne 2009. Un an plus tard, cette affirmation a pris tout son sens. En matière d’assurance, l’étau se resserre à l’égard des syndicats de copropriétaires. Et pour cause, puisque «l’entretien déficient, les investissements insuffisants, tout autant que le manque d’argent investi dans le fonds de prévoyance, sont des éléments-clés qui touchent directement l’expérience de sinistres en copropriété », affirme le Bureau d’assurance du Canada (BAC). À ce rythme, et en raison du vieillissement du parc immobilier de la copropriété, la problématique ira-t-elle en s’aggravant?

(suite…)

Les dégâts d’eau sont un véritable casse-tête… Depuis 10 ans, ils sont la première cause de réclamation en assurance habitation, tous types d’habitation confondus.

Les dégâts d’eau sont un véritable casse-tête… Depuis 10 ans, ils sont la première cause de réclamation en assurance habitation, tous types d’habitation confondus.

(suite…)

En copropriété, les dégâts d’eau sont souvent lourds de conséquences. Imaginez un chauffe-eau qui coule ou une laveuse qui déborde au quatrième étage, causant des dommages aux étages inférieurs. Dans ce cas, qui paie quoi?

«C’est toujours compliqué, en condo, car deux assurances interviennent», indique Line Crevier, porte-parole du Bureau d’assurance du Canada (BAC).

(suite…)

HAUT